Dorian Reunkrilerk, PhD candidate

Supervision : Annie Gentès (HDR) et Estelle Berger (Co-encadrante)

Research topic : Savoir/faire l’expérience du design : exploration des formes d’exposition au design en entreprise.

Cette recherche prend racines dans des expériences professionnelles dans le champ du design et des musées en tant que designer et curateur. Elle se base sur la notion de Design exposure, en écho aux enjeux de l’Experience design.

« Du point de vue créatif, le designer est une boîte noire d’où découle le mytérieux élan créatif ; du point de vue rationnel, le designer est une boîte transparente à l’intérieur de laquelle peut être discerné un processus entièrement explicable. »

John Cristopher Jones, Design Methods : Seeds of human Futures, Londres : Wiley-Interscience, 1970.

 

Cette thèse s’appuie sur deux points de vue qui convergent : d’une part il faut considérer comment les personnes sont affectées par une culture du design. D’autre part, il faut comprendre comment le design s’expose de façon à toucher ces différents publics. Parler du design de l’expérience conduit à porter un regard nouveau sur les postures du designer :

 

  • Il agit comme un interprète qui représente et cartographie un système complexe qu’est l’entreprise au regard des dynamiques socioculturelles de la société.
  • Il se place en tant médiateur/curateur avec l’entreprise, l’usager et ses collaborateurs pour donner forme aux relations qu’il aura jugé souhaitable à travers des outils, objets, des situations, des expériences qui permettent l’émergence d’un débat.
  • Enfin, il constitue un connecteur de compétences pour mener un travail de semi- projection afin de dessiner de nouvelles perspectives pour l’entreprise.

 

En explorant les savoirs et formes de conception discrets qui ont lieu à toutes ses échelles, l’objectif est d’identifier les conditions d’une réelle exposition (au sens de s’exposer soi-même) du design au sein d’une organisation et en quoi cela peut participer à son développement. Comment le design peut apporter du sens et de la perspective au sein-même de l’entreprise, en agissant avec et à partir des pratiques internes des collaborateurs ? Que peut ainsi apporter le design de spécifique à une culture managériale ?

 

 

Bio :

Formé à la recherche en design et au commissariat d’exposition (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Dorian Reunkrilerk entreprend une recherche autour des enjeux et des formes d’exposition du design à la fois au sein du champ culturel et celui de l’entreprise.

 

Formation 1De l’élaboration de recommandation marketing à la mise en place de mediaplanning en passant par la conception-rédaction, la publicité fut une occasion de réaliser et d’évaluer l’impact de la communication, de l’image et de l’information sur des publics considérés comme « cibles ».

Formation 2Par la suite, c’est vers la recherche en design qu’il se dirige afin d’évoluer et de participer à ce champ de pratiques encore en développement. C’est durant ces deux ans que le milieu des musées et la problématique de l’exposition rentre au cœur de ses projets. Après des passages au sein d’institutions (Centre Pompidou, Palais de Tokyo) et en agences de design, il se dirige vers le curating pour développer une réflexion sur la monstration du design.

Formation 3En explorant le champ de l’exposition et de ses acteurs, le master 2 entrepris fut un moyen d’écrire un mémoire de recherche sur des alternatives muséographiques dédiées au design et par une exposition (Design ex machina) autour des processus de conception et de fabrication ouverts pour lesquelles les designers (mais aussi bricoleurs, makers, artistes) s’intéressent largement.

Recul Intégré par la suite au Centre Michel Serres, l’enjeu était de pouvoir confronter ses connaissances et ses méthodes au sein d’un groupe pluridisciplinaire au service d’un projet concret : inventer une expérience de vie étudiante pour le prochain Quartier Universitaire International du Grand Paris.

ConcrétisationAprès être une nouvelle expérience au Centre Pompidou (service design et prospective industrielle du Musée) puis au Festival D’Days en tant que chargé de médiation, c’est donc vers la recherche qu’il se tourne, au sein du groupe Displays (Ensadlab) lors d’une année de préparation doctorale afin de développer sa réflexion sur la notion d’exposition.

Maintenant Intégré au Codesign lab de Télécom ParisTech en tant que doctorant CIFRE.

 

Contact et external links :

dorian.reunkrilerk@gmail.com

06 63 87 07 10

LinkedIn : https://fr.linkedin.com/in/dorian-reunkrilerk-8768ba40

Academia : https://ensad-fr.academia.edu/ReunkrilerkDorian

CV : (prochainement joint)

Leave a Comment