Wachter & Jud Gaité Live


Article paru sur le site Gaité Live le Jeudi 11 avril 2013
. Gaitelive est le média en ligne de la Gaité Lyrique qui explore en long, en large et en travers les Cultures Numériques.

 

Extraits:
[…] “Dissocier les objets techniques que l’Homme produit pour transformer son rapport au monde de l’imaginaire qu’il associe à ces objets et à leurs usages semble chose impossible ; on pourrait même affirmer que les fonctionnalités de ces objets sont « indissolublement liée à une (ou plusieurs) fictionnalité(s) »1. Inspiré par les fictions que déploie Internet depuis sa création, Christoph Wachter et Mathias Jud – duo de net-artistes suisses basés à Berlin – observent les diverses matérialités du réseau des réseaux ; ils interrogent les imaginaires que la toile crée, qu’elle entretient ou qu’elle cherche à cacher. Avec le projet #GLM, sorte d’écho au projet HÔTEL GELEM installé à Montreuil depuis peu, ils continuent un travail initié il y a plusieurs années et qui a pour but d’observer les angles morts de l’urbanisme du web mais également de l’urbanisme au sens propre. Au delà de la simple observation-performance, la démarche de Wachter & Jud vient interroger et « tester » ces fictions dont il sera ici question. Et ils le font au sens propre comme au sens figuré : avec des humains et des machines ; toujours les mains dans le cambouis, dans les tuyaux des infrastructures ou des 0 et 1 de l’informatique… De quoi réjouir les chercheurs en Sciences & Technologies Studies mais de quoi interroger également un public beaucoup plus large sur les relations que l’on tisse avec ces fameuses Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, leur(s) matérialité(s) et leur(s) « politique(s) ».” […]

 

Reste à savoir si ce type de communautés socio-politiques et d’infrastructures réseaux sauront s’étendre et faire en sorte que les technologies de l’information et de la communication deviennent plus « démocratiques ». Qaul et #GLM, en tant qu’œuvres artistiques, interrogent de façon très intelligente tous ces enjeux à la fois culturels, civiques et politiques. Mais reste également à savoir si une forme de citoyenneté insurrectionnelle10 « équipée » de technologies décentralisées, autonomes et mobiles saura faire face aux défis futurs d’Internet, qui tend aujourd’hui à limiter nos libertés et nos interactions sociales en dehors de son méta réseau (qui lui n’est pas du tout une fiction)…

 

Retrouver l’article complet ici et le site internet de Chistop Wachter & Mathias Jud là: http://www.wachter-jud.net/.

 

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.